L'actualité de l'US Boncourt

Dans la peau de… Dédé Fridez

Nous vous présentons aujourd’hui un joueur de notre équipe senior, il s’agit d’André Fridez, ancien gardien de but converti en demi de couloir…! Membre historique du club, nous l’avons rencontré et lui avons posé quelques questions afin que vous puissiez mieux le connaître ! Excellente lecture à vous !

INFORMATIONS PERSONNELLES

Nom Fridez
Prénom André
Surnom Dédé
Sexe masculin
Âge 56 ans
Au club depuis 1973
Travail administration fédérale des douanes
Poste de prédilection gardien du buts
Habite à Boncourt

Pedigree

QUELLES SONT TES PRINCIPALES QUALITÉS ?

Cela fait des années que je les cherche, mais impossible de mettre la main dessus.

En dehors du foot, quels sont tes hobbys?

La généalogie, l’histoire, la photographie.

Que représente l’USB pour toi?

Un train…..Un train fabriqué par une équipe de copains, qui au printemps 1931 sous un tilleul à proximité de l’atelier de Louis Prêtre dit le Louki à la Route de France, ont décidé de le mettre sur les rails avec son premier président Henri Plomb. Très rapidement en 1933 Léon Burrus accepte la présidence d’honneur et soutiendra la société tout au long de son parcours. Il faudra un peu de temps pour trouver les installations adaptées. Tout d’abord derrière le cimetière, mais très vite les prés des Lomennes sous Milandre s’imposeront. Il y aura tout d’abord le terrain de la Nod et ensuite le terrain des Lomennes. Ces terrains seront les témoins des hauts et des bas des premières saisons de l’USB. Une première ascension au milieu des années 40 mais qui sera de courte durée. Il faut attendre le milieu des années 50 pour retrouver l’USB en 3èmeligue pour une dizaine d’années. Mais pendant cette période tout ne fut pas simple. Il faudra quelques footeux chevronnés pour relancer la machine dans ces moments ou la discorde n’était pas loin. Mais voilà qu’en 1964 c’est la rechute en 4èmeligue. Trois ans plus tard, un tournant à l’USB. Les dirigeants du moment par son président Pierre Prongué débauche Gérard Gigandet du FC Alle pour lui proposer de porter et de conduire les couleurs de l’US Boncourt. A partir de ce moment là, tout s’enchaîne avec succès. L’inauguration du flambant neuf stade Léon Burrus en 1968 et dans la continuité l’éclairage en automne 1973 et pour parfaire le tout, c’est l’ascension en 3èmeligue en 1969. La saison qui suit (1970) propulse l’équipe en 2èmeligue, c’est l’euphorie. Quatre ans plus tard, encore plus fort, nous sommes en 1974, c’est la 1èreligue, après des matchs de finale à couper le souffle. Onze saisons dans cette catégorie de jeu sous la présidence de Marcel Bourquenez, avec Gérard Gigandet à la barre qui aura réussi a hisser son équipe de la 4èmeligue jusqu’à la 1èreligue en à peine 5 ans. Il sera relayé successivement par Michel Friche, Alain Vuillaume, Jacques Gigandet et Jacques Chapuis dans cette catégorie de jeu.
Suite à une double relégation 1985, 1986, il faut reconstruire. Les dirigeants se reposent sur les jeunes du club, de la même manière que sous la présidence de Pierre Prongué.  Marcel Bourquenez préside le club depuis 15 ans, et les 11 années qui suivront (au total 26 ans) marqueront le club, avec ses succès , promotion en 2èmeligue en 1989 sous la houlette de Gérard Sabot, et en 1993 avec aux commandes Francis Humair. 1997, après 26 ans à la présidence Marcel Bourquenez cède le témoin à Jacky Borruat.  Il ne faut pas attendre longtemps pour voir l’USB renouer ou presque avec son passé. 1998, l’occasion se présente pour rejoindre la 1èreligue, avec le match de barrage contre le FC Widnau. Avec Jacques Gigandet à la baguette, et sans démériter, les matchs aller et retour ne suffiront pas pour s’imposer face à cette  solide équipe saint galloise. Mais les ambitions ne s’arrêtent pas là, car deux ans plus tard , Jacques Gigandet conduit son équipe en 2èmeligue interrégionale. Il récidivera en 2002, après avoir terminé en tête de son groupe de 2èmeligue. Cette année coïncidera avec le début des travaux de construction de la nouvelle buvette-tribune du club et ceci grâce au soutien de son président et de sa présidente d’honneur Charles et Bernadette Burrus. La commune ne sera pas en reste et mettra à disposition des vestiaires complétement rénovés. De belles années de football à Boncourt depuis plusieurs décennies et selon les observateurs toujours imprégné de jouerie. Après avoir quitté la 2èmeligue interrégionale en 2005, une belle période en catégorie 2èmeligue se profile au stade Léon Burrus. Et malgré une relégation malheureuse en 2012, ce sera pour mieux rebondir en 2016 avec l’entraîneur Thomas Parietti. Retour vers la 2èmeligue avec à sa tête un nouveau président, Gilbert Goffinet, tout fraîchement élu en 2017 pour remplacer Jacky Borruat qui était aux commandes du club depuis 20 ans. A l’US Boncourt tout est dans la continuité et la mesure…! Voilà pour moi ce que représente l’USB…!

Quel est ton meilleur souvenir de foot?

C’est difficile de relever un seul événement. Mais peut-être le match de barrage pour accéder à la 2èmeligue joué sur le terrain du FC Moutier contre le FC Worb en 1993. Après avoir bagarré dans les matchs de poule, cela n’avait pas suffit et il avait fallu encore se confronter à l’homologue de l’autre groupe bernois. Victoire 3 à 1 et promotion en 2èmeligue.

QUEL COÉQUIPIER REDOUTES-TU LE PLUS ?

Le jour où tu redoutes un coéquipier , il faut arrêter le foot …..

Le plus beau but que tu as marqué…

Peut-être pas le plus beau, mais le plus inattendu. Un dimanche après-midi à Cornol lors d’un match de championnat de 2èmeligue. Nous étions mené 1 but à 0, et nous poussions pour égaliser. Un dernier corner est concédé par Cornol et je décide de quitter mon but pour me positionner au deuxième poteau dans la surface de réparation de Cornol. Le corner est tiré, le gardien tente une sortie, ne réussi pas à s’emparer du ballon, et j’en profite pour prendre le ballon de volé, intérieur du pied et cela fini au fond des filets. Score final 1 but partout.

Si tu pouvais mettre un petit pont à un de tes coéquipiers, ce serait…

Pour garder l’esprit sportif, le vrai, ne jamais tomber dans la provocation.

QUELS SONT TES OBJECTIFS POUR CETTE SAISON ?

Finir en un seul morceau. J’ai tout numéroté , de cette manière si cela se déglingue, je peux tout remonter.

TU GAGNES UNE FORTUNE À L’EUROMILLION, TU RACHÈTES UN CLUB, FAIS-MOI TON 11 DE RÊVE…

René Mathez, André Mathez, Jean Mathez, Marius Mathez, Bernard Mathez, Georges Mathez, Louis Bregnard, Maurice Bregnard, Adrien Bregnard, Germain Bregnard et André Berberat. Les pionniers des premières années de l’USB. Mais même avec l’argent il y a des choses que l’on ne peut pas obtenir…….

DE QUEL CLUB N’ENDOSSERAS-TU, AU GRAND JAMAIS, LE MAILLOT ?

Ce serait, si ce club existe, un club coucou.

TON MOT DE LA FIN, UNE CITATION…

Il ne faut jamais oublier qu’un club ne nous appartient pas , mais que nous sommes au service du club.

Qualités

Donne-toi une note de 1 à 10

Wsport
Raiffeisen
Zoppè SA
Le Pays
Terrier Strahm
Atelier Meusy
Jubin Frères SA
Bluesped Logistics
Bonati SA
inelectro sa