L'actualité de l'US Boncourt

Courgenay: une tête de plus!

Deux jours seulement après avoir arraché la première place du championnat de deuxième ligue, le FC Courgenay de Philippe Djakoni a remis le couvert pour aller décrocher la coupe jurassienne face à l’US Boncourt. Courgenay remporte la coupe jurassienne pour la deuxième année consécutive. Il avait battu Develier lors de la dernière édition.

Boncourt a eu un vrai coup à jouer, notamment en deuxième mi-temps, quand Courgenay s’est essoufflé! (photo Dédé Fridez)

Motivés pour s’offrir ce doublé, le capitaine Adrien Jeker et ses coéquipiers ont pris l’avantage dès l’entame de match, par l’entremise de Florent Jubin. Le numéro 4 était en effet en embuscade d’un coup de coin parfaitement tiré par Hugo Borne. Après dix minutes de jeu seulement, ce but de la tête permettait aux Oies de déjà faire la course devant. Kevin Jubin aurait même pu rapidement doubler la mise, si le poteau n’était pas venu secourir Brice Marguier, sur une tête du défenseur central. Boncourt répondait toutefois grâce à une puissante accélération de Stéphane Cordier. Après avoir débordé sur le côté droit, il adressait un centre au sol parfait, mais la double reprise des attaquants boncourtois était miraculeusement repoussée par le portier Jordan Hantz puis par un défenseur.

Les deux capitaines, d’un côté Jecker et de l’autre Bottelli ont été magistraux, certainement les meilleurs éléments sur la pelouse. (photo Dédé Fridez)

Malgré ces quelques belles incursions, le match a parfois manqué de rythme, étant le dernier d’une longue saison et souffrant également d’une météo peu clémente. La deuxième mi-temps a fonctionné sur courants alternatifs, même si les acteurs ont fourni une belle dernière débauche d’énergie avant les vacances.

Adrien Jeker vers l’avant

Lorsque Courgenay se montrait dangereux, c’était souvent sous l’impulsion d’un infatigable Adrien Jeker, qui s’activait pour monter le cuir vers l’avant. De son côté, Boncourt a eu plusieurs occasions de recoller au score, mais les multiples tentatives du remuant Tom Cerf (51e, 65e, 71e), le tir trop écrasé de Xavier Riedo (55e) ou encore le puissant coup franc de Nicolas Journet (86e) n’ont finalement pas abouti. Dans cette deuxième période, ce sont bien les joueurs de Vincent Ducommun qui ont bénéficié des meilleures chances, sans parvenir toutefois à faire rompre le tout frais champion. Les «rouge et noir» auraient aussi pu classer l’affaire par Hugo Borne dans les arrêts de jeu, mais son tir était quelque peu trop enlevé.

Tom Cerf a bien tenté par quelques accélérations de mettre la défense sous pression, mais Courgenay tiendra bon…! (photo Dédé Fridez)

Nul doute cependant que le FCC se contentera amplement de ce but rapidement tombé de Florent Jubin, sorti à la soixantième sur blessure. Cette réussite permet en tout cas aux Oies de conclure parfaitement ce long week-end, qui restera dans les annales du club. (Article du QJ du mardi 11 juin 2019, LUCAS RODRIGUEZ)

Boncourt – Courgenay 0-1 (0-1)

Boncourt: Marguier; Gerber (75e Julien Journet), Corbat, Bottelli, Aubert; Nicolas Journet; Borruat (83e Rossenblatt), Riedo, Cordier, Meusy (39e Prêtre); Cerf.

Courgenay: Hantz; Florent Jubin (65e Frezard), Frund, Kevin Jubin, Reinhardt (86e Frossard); Mdjassiri, Budimir; Borne, Jeker, Frezard (46e De Moerloose); Sy (73e Beuret).

But: 10e Florent Jubin 0-1.

Notes: Centre sportif, 300 spectateurs. Arbitre: Stéphane Rebetez, assisté de MM. Marques et Chételat. Boncourt sans Kececioglu et Jacquart (blessés). Courgenay sans Roy (pas convoqué) et Gerber (blessé). Avertissements: 60e Kevin Jubin, 69e Budimir, 75e Gerber. Tir sur le poteau de Kevin Jubin (20e).

Wsport
Raiffeisen
Zoppè SA
Le Pays
Terrier Strahm
Facchinetti Automobiles
Villat Meubles
Bluesped Logistics
Bonati SA
inelectro sa