Historique

En 1930, Louis Bregnard et Jules Simon se documentent sur les conditions de fondation d’un club à Boncourt.

Ce n’est qu’au printemps de 1931, à la suite de maintes discussions que plusieurs jeunes sportifs : le P’tit Paris (Henri Plomb), le Casius (Marius Mathez), le Tonton (Gaston Girardat), la Douleur (Louis Bregnard), Le Hotz (Louis 1er), le Dudu (Léon Dupré), le Tamaris (René Mathez) se réunissent en plein air sous le tilleul, devant la boutique du Louqui, (atelier de vélos Louis Prêtre).

Tous ces principaux promoteurs envisagent de former un club de football dans lequel seraient intégrés les six footballeurs boncourtois évoluant dans les équipes de l’USD et du Patro à Delle.

Fonder un club, c’est créer un nouvel être qu’il s’agit d’abord de baptiser, de personnifier par un nom : USB, « Union de tous les Sportifs Boncourtois« , de choisir des couleurs, un insigne, un chant.

C’est lors de cette première réunion des membres fondateurs qu’il fût question du ballon et du terrain. Pour le ballon, une collecte fut organisée parmi les membres fondateurs qui rapporta la somme de Fr. 21,75 alors que le football coûtait Fr. 23,45.

Première équipe de l'USB en 1931
Première équipe de l’USB en 1931

Quand au terrain provisoire, il se situait derrière le cimetière. Un but y est rapidement construit, mais l’espace  est trop petit pour y aménager une place de jeu complète.

Un meilleur endroit est découvert « sur Châtillon« . Ce terrain était tellement en pente qu’à la descente, le ballon allait plus vite que le plus agile des avants, tandis qu’à la montée, un « remonte-pente « eut été apprécié.

C’est au début de 1931 que nos jeunes sportifs, bien décidés peuvent s’entendre avec cinq propriétaires de prés situés entre le canal et la route de Milandre-dessous et posséder enfin le terrain de jeu désiré.

Des rencontres amicales ont lieu avec des équipes de la région, les deux formations de Courgenay par exemple. En septembre 1931, le premier match de championnat marque l’inauguration du terrain. Il est disputé contre Courtételle1 et gagné 2-1.

Le comité est composé ainsi :

  • Henri PLOMB  (président)
  • Louis BREGNARD (secrétaire – caissier)
  • Marius MATHEZ  (membre)
  • Léon DUPRE (membre)
  • Gaston GIRARDAT  (membre)

Commission de jeu :

  • Edmond BEE
  • Georges PLUMEZ

Le local est fixé au Lion d’Or. L’équipement se compose de la cuissette blanche et du maillot rayé rouge et blanc. Ce dernier a été acheté en France par M. Mathez père. Les droits de douane étant trop élevés pour la frêle trésorerie, Marius Mathez et Louis Bregnard se rendent un soir en gare de Delle, revêtant chacun six maillots sous leur chemise, et importent ainsi clandestinement ce matériel absolument nécessaire. Les chaussettes sont tricotées par l’épouse du président, lequel confectionne les filets de buts avec de la grosse ficelle. Lorsque l’équipe joue à l’extérieur, il faut prévoir un remplaçant à Marcel Parrat pour assurer quand même les soins du bétail à la ferme paternelle.

Le mouvement est entraînant, et lors de la première année, une seconde équipe est constituée, (photo ci-contre), les jeunes éléments de la Vigie ayant adhéré au nouveau club. A noter que cette dernière formation avait participé au tournoi de Bassecourt, en juillet 1931, sous le nom de l’USB.

Deuxième équipe de l’US Boncourt en 1931

La société n’est pas riche, chacun doit payer son équipement et ses frais de déplacement. Les recettes des matches et les cotisations suffisent à peine à couvrir les dépenses communes. La cotisation mensuelle de 50 centimes doit être acquittée régulièrement, et il est prévu que celui qui ne s’y conforme pas ne peut pas jouer. La discipline est sévère, et la veille d’une rencontre, les membres de la commission de jeu doivent s’assurer qu’il n’y a plus aucun joueur dans les établissements publics à 22 heures.

N’oublions pas le dévouement et la compréhension des parents, et surtout des mamans des joueurs. Pour elles la partie sportive se passe le lundi matin à la buanderie… et là particulièrement où trois et même quatre équipements doivent être nettoyés.

Les difficultés ne manquent pas. Après la fondation de la Société de gymnastique « Stella Maris » en 1933, le club se consacre uniquement au football. En 1935, l’un des propriétaires désirant utiliser sa parcelle de pré, la société est menacée de se trouver sans terrain. Par l’intervention du président Louis Freléchoux, une nouvelle place de jeu est obtenue de M. Henry Burrus, maire, aux Lomennes. En 1942, c’est la mise en application du « Plan Wahlen » qui menace d’exiger la culture de pommes de terre sur ce terrain.

Tout cela ne se passa pas sans gémissements et murmures, ni sans rires et cris de joie. Les procès-verbaux nous révèlent cent détails savoureux de cette époque de croissance.

Les faits marquants

1928 Match de propagande contre le FC Bassecourt au stade des Lomennes
1933 Champion Jura-Nord série C 5ème ligue
1934 Champion Jura-Nord série B 5ème ligue
1935 Champion Jura-Nord série B 5ème ligue
1935 Nouvelles installations aux Lomennes
1938 Finaliste malheureux pour l’ascension en 3ème ligue
1944 Promotion en 3ème ligue, champion de 4ème ligue de Suisse centrale, victoire contre Selzach à Gerlafingen le 25 juin 1944
1947 Relégation en 4ème ligue
1953 Promotion en 3ème ligue
1964 Relégation en 4ème ligue
1968 Inauguration du nouveau terrain communal « stade communal Léon Burrus »
1969 Promotion en 3ème ligue
1970 Promotion en 2ème ligue
1974 Promotion en 1ère ligue
1974 Inauguration de l’éclairage du stade communal Léon Burrus
1985 Relégation en 2ème ligue
1986 Relégation en 3ème ligue
1988 Champion de groupe de 3ème ligue et finaliste malheureux pour l’ascension en 2ème ligue
1989 Promotion en 2ème ligue
1991 Relégation en 3ème ligue
1993 Promotion en 2ème ligue
1998 Champion de groupe de 2ème ligue et finaliste malheureux pour l’ascension en 1ère ligue contre le FC Widnau
2000 Promotion en 2ème ligue interrégionale
2001 Relégation en 2ème ligue régionale
2002 Champion de groupe de 2ème ligue régionale et promotion en 2ème ligue interrégionale
2005 Relégation en 2ème ligue régionale
2012 Relégation en 3ème ligue
2015 Champion de groupe de 3ème ligue et finaliste malheureux pour l’ascension en 2ème ligue contre le FK Sloga
2016 Champion de groupe de 3ème ligue promotion en 2ème ligue après des finales contre le FC La Neuveville-Lamboing

Les présidents

  • Jacky  BORRUAT (1997 – …)
  • Marcel  BOURQUENEZ (1971 – 1997)
  • Pierre  PRONGUE (1965 – 1971)
  • Période sans président (1964 – 1965)
  • André  FRELECHOUX (1961 – 1964)
  • André  BOURQUENEZ (1957 – 1960)
  • André  QUELOZ (1954 – 1956)
  • Marcel  BUGNON (1951 – 1953)
  • Henri  PLOMB (1947 – 1951)
  • Jean  HENNEMANN (1943 – 1946)
  • Germain  BREGNARD (1941 – 1943)
  • Louis  FRELECHOUX (1934 – 1943)
  • Louis   BREGNARD (01.04.1932 – 31.12.1933)
  • Jules  SIMON (01.11.1931 – 31.03.1932)
  • Henri  PLOMB (01.04.1931 – 30.10.1931)

Les entraîneurs

  • Thomas PARIETTI (2012 – …)
  • Jean-Claude LAOUADI (2011 – 2012)
  • Alain BOTELLI (2005 – 2011)
  • Cyrille MAILLARD (2004 – 2005)
  • Jacques GIGANDET (1994 – 2004)
  • Francis HUMAIR (1991 – 1994)
  • Gérard SABOT (1986 – 1991)
  • Jacques COUCHE (1985 – 1986 | 2ème tour)
  • Jacky BORRUAT et Yves QUIQUEREZ (1985 octobre à décembre)
  • Jacques CHAPUIS (1983 – 1985 octobre)
  • Jacques GIGANDET (1981 – 1983)
  • Alain VUILLAUME (1977 – 1980)
  • Michel FRICHE (1976 – 1977)
  • Gérard GIGANDET (1967 – 1976)
  • Bernard BERGER (1962 – 1967)
  • Jean DOBLER (1961 – 1962)
  • Jean-Pierre CAMP (1960 – 1961)
  • Bernard MATHEZ (1957 – 1960)
  • Marius MATHEZ

Les fondateurs

  • Henri PLOMB
  • René MATHEZ
  • Gaston GIRARDAT
  • Louis BREGNARD
  • Marius MATHEZ
  • Léon DUPRE
  • Georges BRETON
  • Gilbert BEE
  • Louis HOTZ
  • Marcel BEE
  • Marcel PARRAT
  • Jean MATHEZ
  • Robert JOURDAIN
  • Raymond TRARBACH
  • Alix MAITRE
  • Georges PLUMEZ
  • Jules SIMON
  • Emile TSCHANN
Wsport
Raiffeisen
Zoppè SA
Le Pays
Terrier Strahm
Atelier Meusy
Jubin Frères SA
Bluesped Logistics
Bonati SA